Deux semaines de rêve aux USA

Les États-Unis est un pays très touristique et très courtisé car le rêve américain intrigue et attire tout le monde. L’occasion m’a été donné de faire un voyage de fou là-bas. Et je ne sais même pas par où commencer pour vous le raconter.

New York : la ville de toutes les grandeurs

Mon voyage a commencé par mon atterrissage sur l’aéroport JFK. Là, j’ai commencé à voir grand et cela ne s’est jamais arrêté jusqu’à la fin de mon périple. J’ai pris un petit hôtel en centre-ville et je me suis mis à visiter les incontournables de la ville. En deux jours, je n’ai pu découvrir que les essentiels. Peut-être un manque de planning ! Mais, j’ai quand même vu les plus grands comme le « Ground 0 », le Wall Street , l’Empire State Building ou encore la fameuse Statue de la Liberté.

À Chicago : pour faire une moitié de la route 66

Ensuite, à partir de New York, j’ai dû prendre un avion pour Chicago où la seconde étape de mon voyage allait commencer. Vous l’aurez certainement deviné. C’est la traversée de la fameuse route 66. Mais avec le manque de temps, je n’ai fait que le tiers du trajet. En tout cas, j’ai vu des paysages magnifiques depuis mon départ du 85 Adams Street à bord d’un pickup dans le pur style américain. J’ai dû arrêter mon voyage sur cette route à Oklahoma City pour prendre un vol vers l’une des villes où le rêve américain est le plus palpable.

Las Vegas : la ville du dollar

Las Vegas était la dernière ville de mon périple. Pour moi, elle représentait à elle seule le rêve américain. On dit souvent que tout est possible à Vegas. Les américains ont réussi à construire une oasis de dollars en plein milieu du désert. Il y a de quoi en rester bouche bée. Tout est démesuré à Las Vegas. Et c’est cette impression de grandeur qui m’est restée des Etats-Unis lorsque j’en suis repartie.
Deux semaines de rêve qui avaient du mal à s’estomper. Mais comme dans tous les plus beaux rêves il fallait se réveiller et revenir à la réalité.