Longer le Guadalquivir à la découverte de la belle andalouse

Ville chargée d’histoire, rayonnante et ensoleillée, Séville séduit par son animation non-stop jour et nuit. Croisée de chemin entre la civilisation et la culture grecque, carthaginoise, romaine, musulmane et chrétienne, elle est l’une des destinations touristiques les plus prisées de l’Europe.

Découvrir la Perle de l’Andalousie autrement

Le Guadalquivir, le fleuve qui a changé de nom au fil des conquêtes de la ville. Tartessos du temps des grecs, Betis à l’arrivée des romains et Oued-el-Kabir quand le califat fut établi dans la ville. Partir en croisière sur cette grande rivière est une belle expérience que je voudrais tenter un jour. Départ à Séville pour arriver à Grenade, le voyageur reste 2 à 3 jours à Séville pour visiter de fond en comble cette grande cité de l’Espagne qui porte l’empreinte de différents bâtisseurs. Puis escale à Cadix pour visiter les vignobles de Jerez de la Frontera pour déguster le fameux Xeres. Le périple se termine à Grenade où le visiteur peut profiter de son séjour pour contempler les vestiges laissés par les maures à l’instar de l’Alhambra. Tentant, n’est-ce pas ?

Visiter Séville, un voyage dans le temps

Il faut commencer par la plus majestueuse en la personne de la Cathédrale de Santa Maria de la Sede, une des plus grandes cathédrales du monde. Elle est dotée d’une forme surprenante avec son clocher, la Giralda, qui ressemble au minaret de la mosquée de Koutoubia à Marrakech. Ensuite, le magnifique palais Alcazar et ses jardins splendides, ancienne demeure de monarques successifs qui ont résidé dans la cité. Impossible de venir à Séville sans faire un détour sur la Place de l’Espagne, c’est le symbole même de l’Espagne avec ses 48 bancs qui représente les 48 provinces, ses 4 ponts qui symbolisent les 4 règnes de l’Espagne et l’hémicycle tourné vers l’Amérique qui indique l’ouverture de la péninsule ibérique vers ses anciennes colonies. Tant d’autres monuments m’attendent !